La Filière Frédéric Sausset au Mugello

Le compte rendu de Mat Fernandez :

 

Après sa performance remarquée en Road To Le Mans, il y a deux semaines, La Filière Frédéric Sausset

a concouru ce week-end sur le circuit du Mugello (Italie), pour la 4èmemanche de l’Ultimate Cup Series.

Dans des conditions de températures caniculaires, La Ligier JSP3 #84 pilotée par Takuma Aoki, Nigel

Bailly et Snoussi Ben Moussa finit à une excellente 4èmeposition de la catégorie Ultimate et 9èmeau

classement général.

Dès les essais, la pointe de vitesse des trois pilotes fut au rendez-vous : 11èmeet 12èmelors des essais libres puis

13èmelors des essais qualificatifs. « On sent que nous avons franchi un cap depuis Dijon et Le Mans »explique

Nigel Bailly. « On comprend mieux les réactions de la voiture aux différents réglages et pour ma part, j’aborde les

courses avec d’avantage de sérénité et beaucoup moins de stress ».

Takuma Aoki prit le départ. « J’ai roulé sur ce circuit en Moto GP, il y a 22 ans et je dois dire que j’y éprouve

toujours un même plaisir à y piloter ».12ème au premier tour, Aoki eut un relais difficile. « Je ne sais pas si c’est

à cause de la canicule ou si j’étais trop soucieux de rendre la voiture en bon état à mes coéquipiers mais en tout

état de cause, j’ai eu du mal à trouver mon rythme.» Aoki rentra au stand au 34èmetour en 12ème position et laissa

le volant à Nigel Bailly.

Le Belge eut aussi un relais difficile « Avec 60 degrés dans le cockpit, on savait que la course serait éprouvante.

Et elle le fut...La voiture était alternativement sous-vireuse et survireuse... très difficile à appréhender. Je

souhaitais aller plus vite mais je devais, au lieu de cela, me battre avec l’auto ». Reparti 15 ème des stands, le Belge

 

remonta tout de même au 11èmerang et laissa le volant à Snoussi Ben Moussa à mi-course.

« Quelques tours après le début de mon relai, j’ai senti qu’on avait une crevaison lente à l’avant gauche »indiqua

le Français. Ben Moussa rentra au stand pour changer de pneumatiques puis entama une remontée fulgurante.

Il se permit même de réaliser de nombreux tours plus rapides qu’en qualification. « La voiture était très saine, je

m’accommodais très bien de la chaleur et puis j’avais Christophe Tinseau à la radio qui me poussait en me

demandant de m’accrocher. On pouvait aller chercher le podium alors j’ai tout donné ».

Dans la dernière heure de course, la #84 remonta quatre places supplémentaires et arriva au pied du podium de

sa catégorie lorsque le drapeau à damier fut abaissé.

« Bien entendu, on est un peu déçu car on aurait pu finir aisément sur le podium sans cette crevaison. C’est la

course... » dit Frédéric Sausset, team manager de La Filière Frédéric Sausset by SRT41« On est tout de même

très satisfait de ce week-end. L’équipe a de nouveau fait un excellent travail et on continue de progresser. On va

pouvoir envisager la rentrée en toute sérénité et poursuivre notre préparation pour les 24 Heures du Mans 2020 ».

Prochain rendez-vous pour La Filière Frédéric Sausset by SRT41 : les 4h de Valencia (Espagne), les 27, 28 et 29

Septembre 2019.